Le gouvernement recule sur la taxe carbone


Mobilisation

A l'actif de la mobilisation des salariés et de leurs élus locaux et du CCE

L'annonce gouvernementale de la suspension de la taxe carbone dans la loi de finance 2017, est à mettre à l’actif de la forte mobilisation menée depuis de nombreux mois par les salariés des sites du thermique à flamme et leurs élus, relayée par les soutiens portés par les élus du CCE à diverses reprises cette année 2016. En point d’orgue la belle réunion publique/ conférence de presse du 6 septembre 2016, à Cordemais initiée par le CCE.

Cette taxe qui n’aurait été portée que sur l’électricité produite à base de charbon en France et qui devait voir son prix flamber à 30 euros par tonne dès 2017, aurait entrainé la fermeture des centrales thermiques à flamme au charbon et supprimé ainsi plusieurs milliers d’emplois dans les bassins où sont situés ces centrales.

Il reste maintenant à maintenir la pression sur EDF pour pérenniser ces emplois et se donner les moyens techniques pour faire vivre, sur le long terme, ces centrales utiles au mix énergétique français.